Nouvelle séance de repli sur les places Boursières

L’indice phare de la Bourse de Paris a de nouveau perdu du terrain hier en se repliant de 0,47% à 5.082,57 points dans  un volume d'échanges modéré de 3 milliards d'euros, les opérateurs de marché profitant de séances dénuées de grand rendez-vous pour reprendre leur souffle.

Nouvelle séance de repli sur les places Boursières

Parmi les autres marchés européens, Londres a fortement reculé de 1,50%, Francfort a lâché pour sa part 0,72%. De son côté, l'Eurostoxx 50 a baissé de 0,34%.

Le marché a continué de suivre les nouvelles en provenance de Grèce, alors que le Premier ministre, Alexis Tsipras, doit faire voter au Parlement un deuxième train de réformes exigé par les créanciers avant de valider l'aide financière internationale.

L'adoption de ce texte - une réforme de la justice civile et la transposition d'une directive européenne sur les banques - ne fait guère de doute.

La BCE a par ailleurs décidé de relever une nouvelle fois le plafond des prêts d'urgence (ELA) accordés aux banques grecques, leur dernière source de financement.

Le marché s’est d’autre part focalisé sur les résultats américains et notamment Apple. Les résultats du géant informatique ont déçu, pesant sur Wall Street, ce qui s'est répercuté sur les places boursières européennes.

Par conséquent, Wall Street a fini la séance de mercredi en baisse, le Dow Jones a perdu 0,38% à 17.851,04 points, le Nasdaq a abandonné 0,70% à 5.171,77 points et le S&P 500 a perdu 0,24% pour terminer à 2.114,15 points.

Parmi les valeurs, EDF a perdu 1,54% à 21,11 euros, après la demande de la Commission européenne de restituer à l'Etat français 1,37 milliard d'euros pour avoir bénéficié en 1997 d'une aide fiscale jugée incompatible avec les règles européennes en matière de concurrence.

Solocal s'est envolé (+4,76% à 0,44 euro) grâce à une hausse de son bénéfice net au deuxième trimestre et au maintien de ses objectifs pour 2015.

Orpea a pris 3,72% à 68,79 euros après une hausse de 26,1% de son activité au premier semestre et la révision à la hausse de ses objectifs.

Groupe Eurotunnel a gagné 1,01% à 13,44 euros. La société a renoué avec les bénéfices au premier semestre en dégageant un résultat net positif de 39 millions d'euros.

L'action Alstom a fini en légère hausse (+1,07% à 26,97 euros). Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a mis en garde contre des concessions trop importantes que la Commission européenne pourrait exiger de General Electric dans les turbines à gaz comme condition au rachat de la branche énergie du français.

Adocia a finalement terminé la séance sur une forte hausse après avoir démarré en baisse (+4,94% à 92,35 euros). Le groupe est pourtant passé dans le vert au premier semestre avec un bénéfice net de 6,7 millions d'euros.

Supersonic Imagine a souffert (-5,46% à 4,85 euros) après une faible hausse de 2% de son chiffre d'affaires au premier semestre.

CGG a fini en forte baisse (-4,48% à 7,67 euros) alors que, selon Bloomberg News, le groupe a renoncé à son projet d'une ligne de crédit de 350 millions de dollars qui n'a pas attiré les investisseurs.

Sur le marché des changes, l'euro refluait légèrement face au dollar après son rebond provisoire de la veille. Vers 23H00, l'euro valait 1,0926 dollar, contre 1,0942 dollar mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.