Temporisation sur les marchés au terme d'une semaine de fort belle facture

La Bourse de Paris a débuté la semaine en territoire positif pour la 9e fois d’affilée en progressant de 0,35% à 5.142,49 points, dans un volume d'échanges faible de 2,9 milliards d'euros.

Nouvelle séance de hausse sur les marchés

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a gagné 0,20 %, le Dax de la Bourse de Francfort 0,53 % et le FTSE Mib milanais 1,12 %.

Dans l’ensemble, le marché continue à saluer l'accord sur la Grèce.

La Grèce a entrepris hier de payer à la BCE et au FMI plus de six milliards d'euros, tout en rouvrant ses banques, après trois semaines de fermeture, et en augmentant de manière importante la TVA.

Grâce aux 7,16 milliards d'euros débloqués vendredi par l'UE, la Grèce a pu rembourser ses deux arriérés au FMI de 1,6 milliard d'euros dus le 30 juin, et de 457 millions d'euros dus le 13 juillet. Elle a pu aussi verser juste à temps à la BCE 4,2 milliards d'euros, principal et intérêts, dus lundi même.

En dehors de ce dossier, l'agenda macroéconomique était dénué de tout indicateur de premier plan.

Aux Etats-Unis, Wall Street a fini la séance sur une progression, aucune mauvaise nouvelle ne venant contrebalancer la satisfaction globale fournie par des résultats d'entreprises: le Dow Jones a gagné 0,08% à 18.100,41 points, le Nasdaq a pris 0,17% à 5.218,86 points et le S&P 500 s’est adjugé 0,08%, pour terminer à 2.128,28 points.

Sur le terrain des valeurs, Schneider Electric (+0,55% à 64,24 euros) a progressé après l'annonce d'un accord pour associer au sein d'une nouvelle société certaines de ses activités de logiciels industriels avec celles du britannique Aveva.

Spie (+3,28% à 19,20 euros) a bénéficié d'un début de couverture à "neutre" par Barclays, "acheter" par HSBC, "surpondérer" par JPMorgan et "acheter" par UBS.

Alstom (+0,50% à 26,92 euros) a enregistré au premier trimestre 2015-2016 une hausse de son chiffre d'affaires de 8% à 1,6 milliard d'euros, mais ses prises de commandes ont été divisées par plus de deux.

Sur le forex, l'euro baissait très légèrement hier face à un dollar, vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro reculait à 1,0820 dollar, contre 1,0824 lundi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.