Les marchés affectés par le référendum grec

La Bourse de Paris se stabilise à la mi-séance. Le marché attend l’Eurogroupe pour y voir plus clair sur les négociations entre Athènes et ses créanciers.

Le CAC 40 dans l’incertitude en attendant l’Eurogroupe

A la mi-séance, le CAC 40 perd 0,41% à 4692,27 points. Le Dax lâche 0,32%, le Footsie londonien 0,11% et l’Euro Stoxx 50 perd 0,26%.

Du point de vue macroéconomique, le « non » au référendum n’a pas fait paniquer les marchés. La démission de Varoufakis a contribué à limiter les pertes sur les indices européens.

Son successeur est connu, il se nomme Euclid Tsakalotos. Il bénéficie d’une bonne expérience en tant que chef des négociateurs grec auprès des partenaires du pays.

Ce changement de ministre est plutôt bien vu par les marchés qui avaient une certaine aversion pour Varoufakis.

D’autre part, la Banque Centrale européenne a décidé de maintenir son plan d’aide aux banques grecques (ELA).

A noter par ailleurs que les banques grecques resteront fermées aujourd’hui et demain.

Entre bonnes et mauvaises nouvelles, l’incertitude concernant le dossier grec est à son paroxysme. Le rendez-vous majeur de la journée sera l’énième Eurogroupe. Il est prévu à 13h00 et réunira l’ensemble des ministres des finances européens.

Par la suite (à 18h00) aura lieu une réunion entre les chefs d’Etat et de gouvernement de la zone euro toujours pour évoquer la situation d’urgence autour du feuilleton grec.

Angela Merkel, la chancelière allemande, a accepté de poursuivre les négociations et est à l’écoute d’Alexis Tsipras, le premier ministre grec.

Cependant, elle considère que la balle est du côté d’Athènes qui doit enfin fournir des propositions sérieuses et crédibles.

Le feuilleton grec devrait encore une fois être source de la volatilité sur les marchés qui sont extrêmement sensibles à toute bonne ou mauvaise nouvelle.

Du côté des statistiques, la production industrielle en Allemagne a stagné en mai. Le déficit commercial de la France s’est creusé à 4 milliards d’euros en mai. D’autre part, la production industrielle du Royaume-Uni s’est accrue de 0,4% en mai. Enfin, on attend pour 14h30 la balance commerciale aux Etats-Unis pour mai.

Du côté des valeurs, les bancaires limitent leurs pertes. BNP Paribas perd 0,38%, Crédit Agricole 0,85% et Société Générale 0,51%.

Edenred gagne 2,45% à 22,18€. La Société Générale a relevé sa recommandation sur le titre de « conserver » à « acheter ».

Technip chute de 8,75% à 49,04€. Le groupe a annoncé un plan de restructuration avec 6000 emplois et 830 millions d’euros d’économies d’ici à 2017.

L'action Vivendi perd 0,25% à 22,20€. Le groupe a relevé son offre sur la Société d’édition de Canal Plus de 7,60 à 8€.

TFF gagne 1,97% à 85,40€. Le résultat net du groupe a progressé de 43,8% à 34,2 millions d’euros lors de son exercice 2014/2015.

Enfin, Airbus Group perd 1,18% à 57,69€. Le groupe a enregistré plus de commandes que Boeing au premier trimestre alors qu’il a effectué moins de livraisons que son rival. En termes de chiffres, c’est 348 commandes nettes contre 281 pour Boeing. 381 appareils pour l’américain et 304 pour Airbus.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de 0,61% à 1,0989$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.