La Grèce continue de peser sur des marchés atones

La Bourse de Paris évolue dans le rouge à la mi-séance avant un week-end qui s’annonce historique pour la zone euro. Les marchés américains sont fermés aujourd’hui en raison de l’Independance Day.

Le CAC 40 attend le référendum grec

A la mi-séance, le CAC 40 perd 0,57% à 4807,81 points. Le Dax lâche 0,23%, le Footsie londonien 0,36% et l’Euro Stoxx 50 perd 0,43%.

Du point de vue macroéconomique, les investisseurs limitent les initiatives dans un marché suspendu au référendum grec de dimanche.

Cet événement sera lourd de conséquence pour l’avenir de la Grèce dans la zone euro. Un « oui » entrainerait probablement la reprise des négociations entre Athènes et ses créanciers mais également la démission de Varoufakis, Alexis Tspiras étant plus flou à ce sujet.

D’autre part, le FMI met une forte pression sur la Grèce. L’institution a publié un rapport réduisant de 2,5% à 0% ses prévisions de croissance pour l’année. Elle a par ailleurs déclaré que le pays aurait besoin d’une nouvelle aide européenne de 36 milliards d’euros sur 3 ans et d’une forte restructuration de sa dette.

Selon une enquête de l’institut Alco, le « oui » au référendum l’emporterait à 44,8% contre 43,4 pour le « non ». 75% des personnes interrogées souhaitent conserver l’euro.

Du côté des statistiques, les indices d’activité du secteur privé dans la zone euro passent inaperçus, bouffés par l’actualité grecque.

L’indice PMI composite établi par Markit est ressorti à 54,2 points, un plus haut depuis quatre ans (si l’on fait la moyenne de l’indice sur le second trimestre).

D’autre part, les ventes au détail en zone euro ont augmenté de 0,2% en mai.

Du côté des valeurs, Atos prend 0,24% à 68,16€. Goldman Sachs a relevé sa recommandation sur le titre à « acheter ».

Trigano bondit de 5,97% à 37,83€. Le groupe a publié un chiffre d’affaires en hausse de 22,5% pour son troisième trimestre de son exercice décalé, à 339,5 millions d’euros.

Technip perd 0,02% à 55,45€. Le groupe a annoncé avoir signé deux contrats pour des projets d’unités flottantes de gaz naturel liquéfié en Australie, ainsi qu’une autre pour une usine au Vietnam.

Enfin, Fimalac perd 0,62% à 78,50€. Exane-BNP Paribas a relevé son objectif de cours sur le titre.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,28% à 1,1115$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.