Pessimisme sur les marchés pour la dernière séance de la semaine

L‘indice phare français CAC 40 a terminé la séance d’hier dans le vert à 5.025,30 points en progression de 0,35% dans un volume d'échanges modéré de 3,4 milliards d'euros.

Première séance du mois hésitante sur les marchés actions

La séance fut hésitante, les investisseurs restant focalisés sur l'évolution des discussions entre la Grèce et ses créanciers.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,19%, Londres reculant de 0,44%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a grappillé 0,12%.

Le flot de rumeurs dans le dossier grec fait que l'on va avoir des petits sursauts.

Angela Merkel, François Hollande et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker doivent tenter de sortir le dossier grec de l'ornière tout en discutant des réformes pour l'UE souhaitées par Londres, lors d'un dîner à Berlin.

Ces derniers réclament des réformes concrètes pour améliorer la compétitivité de l'économie grecque, et des mesures d'économies budgétaires, avant de débloquer une dernière tranche d'aide de quelque 7,2 milliards d'euros, sur les 240 milliards d'euros de prêts consentis depuis 2010.

Côté statistique, les investisseurs ont peu réagi aux indices PMI définitifs en zone euro qui ont montré que la croissance du secteur manufacturier a légèrement accéléré en mai.

De son côté, l'inflation en Allemagne a encore accéléré en mai, enregistrant sa quatrième hausse d'affilée, tandis qu'aux Etats-Unis elle a ralenti en avril sur un an.

Toujours outre-Atlantique, les revenus des ménages aux Etats-Unis ont progressé de 0,4% en avril, surpassant légèrement les attentes du consensus qui attendait une progression moindre à +0,3%.

De leur côté, les dépenses sont restées stables en avril, là où le consensus visait une hausse de 0,2%.

Enfin, les dépenses de construction aux Etats-Unis se sont accélérées en avril, et ont progressé de 2,2% sur la période, soit un plus haut de 7 ans, là où les analystes tablaient sur une progression près de trois fois inférieure à 0,8%.

Dans ces conditions, Wall Street a conclu sa première séance du mois sur une petite hausse lundi, optant pour un optimisme prudent après des indicateurs mitigés: le Dow Jones a gagné 0,16%, le Nasdaq 0,25% et l'indice S&P 500 a progressé de 0,21% à 2.111,73 points.

Parmi les valeurs, Elior a terminé en forte hausse (+1,90% à 16,92 euros), le courtier Nomura ayant entamé le suivi à "acheter", alors que le titre avait progressé nettement vendredi dans la foulée de bons résultats pour le premier semestre.

L'action Vinci (+1,31% à 54,79 euros) a fait de son côté son entrée parmi les valeurs européennes préférées de JPMorgan.

Zodiac a fini en hausse (+1,34% à 33,66 euros). Le FSP, un fonds créé par quatre assureurs français et qui vient d'accueillir deux nouveaux actionnaires, a acquis près de 4% de l'équipementier aéronautique, pour 350 millions d'euros.

Enfin, Groupe Gorgé a gagné 4,15% à 26,35 euros. La société a levé 25 millions d'euros dont 10 millions auprès de Fimalac (stable à 87,00 euros) qui devrait détenir 4,45% du capital.

Sur le marché des changes, le dollar a brièvement dépassé cette nuit la barre symbolique des 125 yens pour la première fois depuis début décembre 2002, une ascension favorisée par les divergences des politiques monétaires américaine et japonaise.

Vers 11H15, heure de Tokyo (02H15 GMT), le billet vert est monté jusqu'à 125,05 yens, avant de redescendre autour de 124,75 yens.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.