Les marchés temporisent

L’indice CAC 40 s’est replié hier de 0,50% à 5.117,17 points, dans un volume d'échanges très faible de moins de 700 millions d'euros, au terme d'une séance très peu animée en raison de l'absence de nombreux investisseurs en ce jour férié.

Séance très peu animée hier

La Bourse de Paris a débuté la séance proche de l'équilibre puis a baissé, se maintenant toutefois au-dessus des 5.100 points l'essentiel de la séance.

Les Bourses de New York, Londres et Francfort sont restées fermées et les rares investisseurs présents n'ont aucun indicateur économique à suivre.

De son côté, l'Eurostoxx 50 a lâché 0,64%.

Sur le plan géopolitique, les incertitudes en zone euro, avec la poussée de la gauche radicale en Espagne et les difficultés financières de la Grèce, ont entretenu la prudence.

En Espagne, lors des élections municipales et régionales dimanche, les électeurs ont adressé un sévère avertissement à la droite, qui semblait lundi en passe de perdre plusieurs bastions, alors que les "indignés" pourraient gagner Barcelone et Madrid. La Bourse de Madrid a d'ailleurs fortement reculé.

Dans le même temps, les investisseurs ont été attentifs à l'évolution des discussions entre la Grèce et ses créanciers.

Le pays entend honorer "toutes ses obligations financières", tant qu'il le pourra, selon un porte-parole du gouvernement qui a réitéré l'objectif d'aboutir à un accord "fin mai, début juin" avec les créanciers du pays sur le versement de tout ou partie de 7,2 milliards de prêts.

Parmi les valeurs, Nexity a perdu 0,21% à 37,97 euros après l'annonce par BPCE de la cession de 10,7% des parts du groupe immobilier pour quelque 206 millions d'euros.

Les valeurs cycliques, les plus sensibles à la conjoncture, ont pesé sur le marché à l'image de Bouygues (-1,59% à 36,63 euros) et Schneider Electric (-0,78% à 69,56 euros).

De même, le secteur bancaire s'est replié. BNP Paribas a perdu 1,37% à 56,23 euros, Crédit Agricole 1,09% à 14,01 euros et Société Générale 0,48% à 44,54 euros.

Natixis a été pénalisé (-1,48% à 6,86 euros) par une note défavorable de CM-CIC Securities, estimant que la banque est bien valorisée et que le cours de l'action est déjà assez élevé.

Engie (ex-GDF Suez) a reculé (-1,20% à 18,50 euros). Le groupe a manifesté son intérêt de s'allier à Areva (-1,25% à 9,08 euros) sous la forme d'une "prise de participation" dans les services de maintenance, selon son PDG Gérard Mestrallet.

Enfin, Derichebourg s'est envolé de son côté de 21,98% à 3,58 euros après avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015.

Sur le marché des changes, l'euro continuait à baisser lundi face au dollar, le billet vert profitant de la hausse de l'inflation aux États-Unis. Vers 20H00 GMT (22h00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0980 dollar contre 1,1016 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.