Net décrochage des marchés actions

L’indice phare CAC 40 rebondit à la mi-journée, il est actuellement en progression de 0,45% à 4.995 points, dans un volume d’échanges plutôt étoffé de 1,62 milliards d’euros.

Rebond des marchés européens

La Bourse de Paris a ouvert à l’équilibre avant de perdre du terrain dans les premiers échanges, inscrivant au passage un plus bas depuis le 26 mars dernier à 4936 points avant de se reprendre et de repasser dans le vert au-dessus des 5000 points.

Il est également à noter, l’extrême nervosité des opérateurs, qui sur-réagissent à la moindre annonce.

Côté indicateurs macroéconomiques, l'activité du secteur privé a conservé un rythme soutenu à l'entame du deuxième trimestre. L'indice PMI composite des services, qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire, s'est élevé à 53,9 en avril en zone euro, ce qui est supérieur à une première estimation de 53,5 et quasiment au niveau du pic de 11 mois atteint en mars, à 54,0.

En Allemagne, la croissance du secteur privé a légèrement ralenti en avril par rapport à mars, selon des données publiées aujourd’hui, ce qui suggèrent néanmoins que la première économie européenne a bien entamé le deuxième trimestre.

En revanche, les ventes aux détails ont reculé deux fois plus que prévu en zone euro, elles sont ressortis en repli de -0,8%, le consensus attendait une baisse modérée de -0,4%.

Le principal facteur de cette baisse semble être la contraction mensuelle de 2,7% du volume des ventes de carburant automobile, suivie par un recul de 0,8% des ventes en volume de produits non alimentaires.

Parmi les valeurs, deux des trois plus importantes banques françaises ont publié leurs chiffres d’affaires au 1er trimestre, notamment Crédit Agricole qui a dégagé un résultat net en progression de 2,6% à 784 millions d'euros et un produit net bancaire en progression de 7,5% à 4,36 milliards.

Société Générale a affiché un bénéfice net multiplié par cinq au premier trimestre (868 millions d’euros), les activités de marché, de financement et de gestion d'actifs ayant notamment compensé une nouvelle perte en Russie.

Alstom dévoilait ses résultats annuels. Le profit opérationnel courant grimpe de 19% à 318 millions d’euros pour un chiffre d’affaires en hausse de 8%, mais le résultat net est en perte en raison d’éléments exceptionnels.

Solvay a annoncé un profit brut ajusté des éléments exceptionnels (Rebitda) de 502 millions, en hausse de 12%, au-dessus des 459 millions attendus. Une croissance « solide » de ce profit est toujours anticipée pour l’année. Le titre cède néanmoins 3% à 130,70 euros.

Enfin, CGG (1,05% à 6,758 euros) est resté en perte à fin mars, pour un résultat opérationnel avant charges non récurrentes en repli de moitié,

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.