Craintes de ralentissement de l'activité US

La Bourse de Paris s’est replié mercredi de 1,32% à 5.020,99 points, dans un volume d'échanges de 4,3 milliards d'euros plutôt conforme à la moyenne, les investisseurs se montrant prudents après de nouveaux plus hauts atteints la veille.

Craintes de ralentissement de l'activité US

Après un démarrage prudent, la cote parisienne a creusé ses pertes au fil de la journée.

Le marché est aujourd'hui dans une phase de consolidation et a besoin de nouvelles positives pour alimenter la poursuite de sa hausse.

Ailleurs en Europe, le Footsie a reculé également de 0,41% tandis que le Dax de la Bourse de Francfort s'est replié assez fortement de 1,17%.

L'inquiétude provient probablement de la Grèce : Athènes dévoilera sa liste de réformes la semaine prochaine. Celle-ci est littéralement déterminante dans la mesure où elle doit permettre à la Grèce de convaincre ses partenaires européens de ses intentions, dans un contexte tendu de négociations autour de sa dette abyssale.

Par ailleurs, les marchés n'ont pas profité de l'amélioration du baromètre IFO du moral des entrepreneurs allemands qui a affiché en mars sa cinquième hausse consécutive et est ressorti meilleur que prévu.

Les bons chiffres en Europe ont été relégués au second plan par les indicateurs macroéconomiques américains. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables se sont repliées de 1,4% en février alors que le consensus tablait sur une hausse de 0,4%.

Dans ces conditions Wall Street a fini la séance en forte baisse, commençant à s'inquiéter d'un ralentissement de l'activité américaine : le Dow Jones a perdu 1,62% à 17.718,54 points , le Nasdaq a chuté de 2,37% à 4.876,52 points et l'indice S&P 500 a baissé de 1,46% à 2.091,05 points.

Du côté des valeurs, les aciéristes ont été favorisés. ArcelorMittal (+1,68% à 9,446 euros) a dominé le CAC 40 après la décision de l'Union européenne de taxer les aciers importés de Chine et de Taiwan. Aperam s'est également apprécié de 1,64% à 39 euros.

Vallourec a pour sa part bondi de plus de 5%, soutenu par une information de presse selon laquelle le français envisagerait des liens avec le japonais Sumitomo.

Accor a connu une forte baisse (-4,25% à 47,38 euros), alors que les sociétés d'investissement Eurazeo et Colony Capital ont cédé près de la moitié de leurs participations dans le groupe pour un montant cumulé de près de 1,1 milliard d'euros.

Dassault Aviation a été suspendu, alors qu'Airbus Group (-2,35% à 58,89 euros) prévoit de céder 1,38 million d'actions, soit environ 15% du capital, après en avoir déjà cédé 8% en novembre.

L'action Lagardère a souffert (-1,89% à 27,05 euros) d'un abaissement de recommandation de "surpondérer" à "neutre" par HSBC.

Sur le marché des devises, l’euro progressait face au dollar en raison de statistiques macroéconomiques défavorables aux Etats-Unis. Vers 21H00 GMT (22H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0976 dollar, contre 1,0920 dollar mardi soir.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.