Les marchés internationaux ne prennent pas d'initiatives

La Bourse de Paris a fini la semaine avec le moral au beau fixe (+1%) et un nouveau record annuel, grâce à l'apaisement des craintes liées à la Grèce et à la Réserve fédérale américaine.

Les marchés poursuivent leur ascension

L'indice CAC 40 a pris 50,31 points à 5.087,49 points, soit son plus haut niveau en clôture depuis le 19 mai 2008, dans un volume d'échanges très soutenu de 6,7 milliards d'euros. La veille, l'indice avait fini quasiment stable (+0,07%).

Le CAC 40, qui avait démarré en modeste hausse à l'ouverture, n'a eu de cesse d'accélérer au fil de ce vendredi dit des "quatre sorcières", lorsqu'une série de contrats à terme et options arrivent à échéance, provoquant une hausse des volumes traités.

Le marché termine la semaine sur un discours accommodant de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui rassure les marchés.

La Fed a abandonné lors de sa réunion mercredi la promesse d'être "patiente" avant une première hausse des taux d'intérêt, tout en repoussant l'exécution concrète de ce relèvement, exclue pour avril.

Un mini-sommet a réuni jeudi soir à Bruxelles le Premier ministre grec Alexis Tsipras et les principaux dirigeants européens, à l'issue duquel la Grèce s'est engagée à présenter dans les tout prochains jours "une liste complète de réformes" afin d'obtenir le plus rapidement possible l'argent dont elle a besoin pour éviter l'asphyxie financière.

Par ailleurs, Wall Street a fini la séance en nette hausse vendredi, rassurée par la Fed et poussée par le dollar: le Dow Jones a gagné 0,94% et le Nasdaq 0,68%.

Selon des résultats définitifs après la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 168,62 points à 18.127,65 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 34,04 points à 5.026,42 points.

Cette plateforme est à son plus haut niveau depuis le record du 10 mars 2000, lorsqu'elle avait terminé à 5.048,62 points.

Le S&P 500, très suivi par les investisseurs, a gagné 0,90%, soit 18,79 points, à 2.108,06 points.

Sur le terrain des valeurs, Zodiac Aerospace a perdu 4,68% à 31,60 euros après avoir lâché plus de 10% dans la matinée. L'équipementier aéronautique a prévenu que des retards de livraisons dans sa branche siège affecteront sa rentabilité au premier semestre et réduiront les bénéfices de la hausse du dollar sur l'année.

Lafarge a progressé de 2,12% à 63,62 euros après un accord avec le suisse Holcim pour sauver leur projet de fusion.

Bolloré a fini à l'équilibre (-0,04% à 5,13 euros) après avoir publié un bénéfice net en recul de 19% pour l'exercice 2014, à 219 millions d'euros, conséquence notamment d'un résultat financier dans le rouge en raison d'éléments exceptionnels.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.