La FED a rassuré Wall Street

Après des velléités de hausse, le CAC 40 est revenu à son point d'équilibre à la mi-séance. Hier, la Fed a livré un message nuancé sur la remontée des taux.

Le CAC 40 hésitant après la Fed

A la mi-séance, le Cac 40 grappille 0,01% à 5033,79 points dans un volume d’affaires de 1,192 milliard d’euros.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,11% après avoir signé un nouveau record à 6.982,79 points. A Francfort, le Dax perd 0,06% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro engrange 0,13%.

Du point de vue macroéconomique, comme prévu, la Réserve fédérale américaine a maintenu ses taux d’intérêt inchangés autour de 0% et retiré de son communiqué l’adjectif « patiente », qualifiant son attitude quant à une prochaine hausse des taux.

La surprise vient des projections économiques, révisées en baisse, notamment en ce qui concerne l’inflation, ce qui a incité le FOMC à revoir le rythme et l’ampleur des futures hausses des taux.

« Ce n’est pas parce que nous avons retiré le mot ‘patience’ que nous allons devenir impatients » a déclaré Janet Yellen lors de sa conférence de presse d’après conseil.

Dans son communiqué, la Fed indiquait que son « Comité estime qu’il sera approprié de revoir à la hausse la marge de relèvement des taux pour les Fed funds lorsque le marché du travail aura connu de nouvelles améliorations et qu’il sera assuré que l’inflation pourra revenir vers son objectif de 2% à moyen terme ».

Ce communiqué a eu pour effet de repousser de juin à septembre les anticipations des analystes concernant la première hausse des taux depuis 2008.

Les prochaines réunions du FOMC sont prévues en avril et juin.

Du côté des statistiques, l'agenda est clairsemé en Europe, mais aux Etats-Unis, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage, l'indicateur composite de l'activité économique en février (Conference Board) et l'activité industrielle dans la région de Philadelphie en mars sont à l'agenda.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal gagne 1,25% à 9,529€, à l’instar de l’indice Stoxx Europe 600 des matériaux avec un gain de 1,56%.

Total engrange 1,11% à 46,51€, Technip 1,20% à 59,05 et Vallourec 1,37% à 21,14 dans le sillage du Stoxx Europe 600 du pétrole-gaz, en hausse de 0,95%.

L’automobile se ressaisit après deux séances de baisse d’affilée. Renault reprend 0,75% à 83,70€, Peugeot 1,85% à 15,44 et Valeo 1,25% à 137,35.

Lafarge (+0,06% à 62,71€) poursuit son rebond, toujours soutenus par les informations de presse évoquant une coprésidence à la tête de la future entité issue de la fusion avec Holcim.

A l’inverse, le secteur aéronautique recule.

Airbus Group perd encore 1,19% à 60,46€ après sa récente série de records et Safran cède 1,19% à 65,41. 

Zodiac Aerospace abandonne pour sa part 3,28% à 32,04€. 

Airbus et Boeing haussent le ton face à l’équipementier sur les retards persistants de livraisons de sièges d’avions, Zodiac doit publier son chiffre d’affaires du deuxième trimestre après la clôture.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de 1,72% à 1,0681$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.