Les marchés européens progressent inlassablement

Un peu à la manière d'une grande partie de la séance d'hier, l'indice français est relativement calme à la mi-séance. Les investisseurs vont avoir de nombreux indicateurs économiques à se mettre sous la dent.

Une séance dépourvue d'indicateurs significatifs

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,08% à 4906,72 points dans un volume d’affaires de 1,024 milliards d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,07%.

A Francfort, le Dax, qui a signé un nouveau record à 11320,57 points, baisse de 0,07% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro de 0,20%.

Le contrat future mars sur indice Dow Jones plie de 0,09%.

Du point de vue macroéconomique, sur le Vieux Continent, Moody’s doit passer la note souveraine de l’Allemagne sous revue.

Elle est actuellement classée AAA avec perspective stable. La Grèce est également dans l’actualité alors que le Bundestag s’apprête à voter sur la prolongation pour quatre mois de l’aide financière internationale à Athènes.

Le ministre des Finances Wolfgang Schaüble a exhorté les députés à donner leur accord et un vote favorable semble quasiment assuré.

Du point de vue des statistiques, les investisseurs attendront tout particulièrement à 16h00 les données sur l'inflation allemande.

En France, les prix à la production dans l’industrie ont reculé de 0,9% en janvier et de 3,3% sur un an, tandis que les dépenses de consommation des ménages en biens ont progressé de 0,6% le mois dernier après une hausse de 1,6% en décembre.

Outre le PIB, trois autres statistiques américaines animeront l’après-midi : l’indice PMI de Chicago de février à 15h45, qui sera suivi à 16h00 par les promesses de vente de logements de janvier et l’indice définitif Reuters-Université du Michigan de confiance du consommateur pour le mois de février.

Du côté des valeurs, Airbus Group progresse de 6,16% à 54,81 euros, son meilleur niveau depuis un an.

L’avionneur a dégagé un chiffre d’affaires record de 60,7 milliards d’euros l’an dernier et enregistré une hausse de son bénéfice opérationnel avant exceptionnels à 4,06 milliards d’euros, contre 3,8 milliards anticipés par le consensus Bloomberg.

Le groupe propose un dividende de 1,20 par action, contre 0,75 versé au titre de 2013. Il table sur une croissance de son bénéfice par action et de son dividende cette année.

Dans le même secteur, l'action Safran gagne 0,59% à 62,89 euros, Thales reprend 0,46% à 50,76 et Zodiac Aerospace cède 0,64% 31,77.

Solvay poursuit sa progression avec un gain de 2,24% à 132,55 euros au lendemain d’un bond de près de 4% consécutif à des résultats annuels supérieurs aux attentes

Société Générale, HSBC et JPMorgan ont relevé leurs objectifs de cours sur le titre du groupe de spécialités de 134 à 147 euros, pour le premier, de 132 à 150 pour le deuxième et de 90 à 95 pour le troisième.

A l’inverse, Exane BNP Paribas a dégradé Accor de « surperformance » à « neutre. L’action du groupe hôtelier baisse de 2,12% à 46,36 euros.

Groupe Fnac bondit de 7,62% à 49,55 euros.

Le distributeur de produits culturels a annoncé un chiffre d’affaires de 3,89 milliards d’euros en 2014, stable à périmètre et taux de changes constants, après une baisse de 3,1% en 2013.

Le résultat net a progressé à 41 millions, contre 15 millions un an plus tôt, mais la marge brute a reculé de 0,4 point à 29,4%. Le groupe, qui n’a pas présenté de prévisions pour 2015, dit s’attendre à une conjoncture toujours difficile en matière de consommation.

Rexel monte de 1,34% à 17,42 euros. Moodys a confirmé la note Ba2 du spécialiste de la distribution de matériel électrique et relevé la perspective de « négative » à « stable ».

L’agence estime que Rexel devrait bénéficier d’une l’amélioration de la croissance de certains de ses marchés cœur comme l’Amérique du Nord, qui représente 34% de ses ventes.

Enfin, Vivendi, qui publiera ses résultats 2014 après la clôture, plie de 0,39% à 21,69 euros.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,29% à 1,1231$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.