Les marchés dans l'expectative de la réunion entre l'Union Européenne et la Grèce

La Bourse de Paris a terminé en progression de +1,00% hier à 4.726,20 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,6 milliards d'euros, soutenue par l'accord trouvé dans la crise ukrainienne qui a momentanément mis au second plan les inquiétudes au sujet de la dette grecque.

Les marchés de nouveau en belle progression en raison du cessez-le-feu en Ukraine

Le marché parisien a connu un démarrage poussif dans les premiers échanges, avant d'accélérer le rythme en milieu de matinée peu après l'annonce d'un accord sur l'Ukraine. Le CAC 40 a aussi atteint un record annuel en séance à 4.746,75 points.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a gagné 1,56% et celle de Londres 0,15%. Par ailleurs l'Eurostoxx a gagné 1,29%.

Les marchés européens ont été dynamisés par l'accord annoncé sur l'Ukraine qui a permis à la Bourse de Paris de réaliser une belle séance.

Kiev et les rebelles séparatistes ont signé une feuille de route visant à ramener la paix en Ukraine, qui prévoit notamment l'instauration d'un cessez-le-feu dimanche et la création d'une zone tampon élargie, ont annoncé les dirigeants russe, ukrainien, français et allemand, à la fin de négociations marathon à Minsk.

Concernant la dette grecque, le marché attendait en effet avec impatience les conclusions d'une réunion exceptionnelle sur la Grèce des ministres des Finances de la zone euro qui n'a finalement débouché mercredi sur aucun accord avec la Grèce.

Du côté des indicateurs macroéconomiques, les ventes de détail aux États-Unis ont chuté en janvier pour le deuxième mois de suite, de nouveau plombées par la chute des prix du carburant et les inscriptions hebdomadaires au chômage ont rebondi plus nettement que prévu.

Ceci étant, Wall Street a fini en hausse hier, le marché s'autorisant un peu d'optimisme face à un rebond des prix du pétrole et à l'espoir d'un apaisement du conflit en Ukraine: le Dow Jones a pris 0,62% à 17.972,38 points, le Nasdaq 1,18% à 4.857,61 points et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,96% à 2.088,48 points.

Du côté des valeurs, Renault a tenu la vedette en tête du CAC 40 (+11,54% à 77,20 euros) après avoir publié de solides résultats pour 2014 avec un bénéfice net plus que triplé.

L'action Publicis s’adjuge 3,74% à 69,56 euros après l’annonce d’un bond de 10 % de son activité dans les pays émergents, ce qui lui permet d’enregistrer une croissance organique de 3,2% au quatrième trimestre.

Total gagne 0,85% à 47,35 euros. Sa décision de légèrement augmenter le dividende, le passant de 2,38 euros à 2,44 euros par action, a permis de calmer les opérateurs, déçus, en début de séance, par la baisse des résultats au quatrième trimestre et les 6,5 milliards de dollars de dépréciations d’actifs passés dans les comptes.

Société Générale gagne 1,64% à 36,905 euros. La banque rouge et noire a publié des résultats trimestriels un peu inférieurs aux attentes et redit ses craintes pour 2015. Les difficultés de la Russie, où elle est exposée via sa filiale Rosbank, pourraient entraîner un doublement du coût du risque.

L'action Legrand (-0,85% à 46,65 euros) et Pernod Ricard (-4,09% à 103,20) reculent après leurs comptes annuels. Le premier en raison de ses prévisions pour 2015 - il table sur une évolution de ses ventes comprise entre -3 % et +2 % pour une marge allant de 18,8 % à 20,1 % -, le second en raison de la stagnation de sa croissance interne au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015.

Sur le marché des changes, l'euro progressait face au dollar, les cambistes se saisissant de quelques chiffres décevants sur l'économie américaine pour justifier des prises de bénéfice.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1406 dollar, contre 1,1319 mercredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.