Les marchés continuent de grimper à la faveur de statistiques encourageantes

La Bourse de Paris a fait preuve de fébrilité et a terminé à l'équilibre à 4 266 points en très légère progression de 0,09% dans un faible volume d'échanges de 2,3 milliards d'euros, au cours d'une séance dénuée de rendez-vous majeur, avant la publication dans la soirée du compte-rendu de la dernière réunion de la FED.

Un compte-rendu de la FED sans surprise

Parmi les autres marchés européens, Francfort a grignoté 0,17% tandis que Londres a reculé de 0,19%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,09%.

La cote parisienne a hésité tout au long de la séance, passant une bonne partie de la matinée dans le rouge avant de se reprendre. Le marché parisien a été de nouveau fragilisé par une ouverture en léger repli à la Bourse de New York.

Les investisseurs ont passé la séance dans l'attente du compte rendu de la dernière réunion de la Fed, publié à 20H00, après la clôture des marchés européens.

A Wall Street, la Bourse de New York a terminé dans le rouge mercredi après un compte-rendu sans surprise de la Réserve fédérale : le Dow Jones a terminé stable à 17 685 points (-0,01%) et le Nasdaq, plus fortement pénalisé par la faiblesse de certaines valeurs technologiques a abandonné 0,57% pour clôturer à 4 675 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,15% à 2 048,72 points. Comme le Dow Jones, il avait battu mardi un nouveau record historique.

Le compte-rendu de la dernière rencontre, des membres du Comité de politique monétaire de la Banque Centrale Américaine (Fed), n'a pour sa part pas apporté beaucoup d'éclairage sur les intentions de l'institution quant au relèvement des taux d'intérêt.

Les marchés les ont toutefois interprétés comme un peu plus prudents qu'attendus, sans doute à cause des commentaires sur les perspectives d'inflation.

Certains responsables se sont en effet inquiétés du fait que l'inflation puisse "persister" sous l'objectif de 2% de hausse des prix de la Fed pendant une longue période de temps.

Parmi les valeurs en Europe, Areva, qui a repris sa cotation après avoir été suspendue mardi après-midi, s'est effondrée (-15,66% à 10,18 euros). Le groupe a annoncé qu'il ne tiendrait pas un de ses principaux objectifs en 2014 et qu'il suspendait l'ensemble des perspectives financières qu'il s'était fixé pour les deux années suivantes.

BNP Paribas a terminé en hausse de 0,57% à 48,64 euros. Une enquête préliminaire a été ouverte à Paris sur d'éventuels délits d'initié susceptibles d'avoir été commis par des dirigeants de la banque.

Arkema a perdu 2,07% à 53,33 euros après avoir lancé son augmentation de capital de 350 millions d'euros, destinée à financer l'acquisition de Bostik.

Soitec a pris 2,02% à 2,02 euros après avoir réduit de moitié sa perte nette au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015.

Numericable a gagné 3,93% à 30,78 euros. Le groupe a bouclé avec succès son augmentation de capital de 4,7 milliards d'euros lancée le 29 octobre pour financer l'acquisition de l'opérateur SFR.

Safran (-1,45% à 51,15 euros) a été pénalisé par un abaissement de recommandation par les analystes de la banque suisse UBS.

Sur le marché des changes, l'euro avançait légèrement face au dollar dans un marché peu perturbé par un compte-rendu sans surprise de la dernière réunion de la FED.

Vers 22H00 GMT, l'euro valait 1,2551 dollar, contre 1,2537 dollar mardi vers 22H00 GMT.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.