Les marchés continuent de grimper à la faveur de statistiques encourageantes

La Bourse de Paris est repassée dans le vert à la faveur de la progression des valeurs bancaires alors qu’une large majorité des membres du conseil de la Banque d’Angleterre s’est prononcée contre une hausse des taux d’intérêt.

Action EDF

A la mi-séance, le CAC 40 prend 0,19% à 4 270,17 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,16%, le Dax de la Bourse de Francfort gagne 0,39% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,34%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones plie de 0,06%.

La Bourse de Paris affiche un gain symbolique en milieu de matinée grâce au retournement des banques à la suite du compte-rendu de la dernière réunion de la Banque d’Angleterre. Sur les neuf membres du Comité de Politique Monétaire (MPC), sept se sont prononcés contre une hausse des taux au cours de la réunion des 5 et 6 novembre. Une majorité a en effet souligné les faibles perspectives d’inflation, optant ainsi pour un maintien du taux repo à un plus bas historique de 0,5%.

Tôt ce matin, la Banque du Japon a opté pour le statu quo en termes de politique monétaire et maintenu ses prévisions économiques en dépit du glissement du pays dans la récession au troisième trimestre. La Fed publiera, dans la soirée, les minutes du FOMC de la Fed des 28 et 29 octobre.

Une statistique américaine est programmée pour 14h30 : les mises en chantier de logements du mois dernier.

Du côté des valeurs, Areva chute de 15,04% à 10,25 euros. Le spécialiste du nucléaire a annoncé avoir suspendu ses objectifs financiers pour les exercices 2015 et 2016 en raison des retards du chantier de la centrale EPR finlandaise Olkiluoto 3 et de reports dans le calendrier de redémarrage des centrales nucléaires au Japon. De nouvelles perspectives financières pour la période 2015-2017 seront présentées d’ici à la publication des résultats 2014.

Victime collatérale, l'action EDF perd 0,78% à 22,69 euros. L’électricien a annoncé un nouveau retard dans la construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, dont le démarrage est reporté d’un an à 2017. Ce report étant attribué aux « difficultés » rencontrées par Areva, notamment pour assurer la livraison de certaines pièces telles que le couvercle et les structures internes de la cuve du réacteur.

Arcelor Mittal baisse de 0,94% à 9,888 euros, pénalisé par la chute des cours du minerai de fer vers des plus bas de cinq ans. L’indice Stoxx Europe 600 des matériaux de base accuse la plus forte baisse sectorielle avec un recul de 1,76%.

En baisse ce matin, les banques se reprennent après le statu quo de la Banque d’Angleterre, l’indice Stoxx Europe 600 associé gagnant désormais 0,33%. Société Générale prend 0,74% à 37,25 euros, Crédit Agricole 0,91% à 10,59 euros et BNP Paribas 0,43% à 48,57 euros.

Arkema cède 1,12% à 53,83 euros. Le groupe de chimie de spécialités a annoncé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d’un montant d’environ 350 millions d’euros. L’opération s’inscrit dans le cadre du refinancement du projet de rachat de Bostik, numéro trois mondial des adhésifs.

Bureau Veritas abandonne 3,82% à 19 euros, plombé par les perspectives de son concurrent britannique Intertek, qui chute de 7,5% à Londres.

Numericable prend 5,17% à 31,15 euros. Le câblo-opérateur a annoncé que son augmentation de capital de 4,7 milliards d’euros, destinée à compléter le financement du rachat de SFR, a été souscrite à hauteur de 99,95%.

Enfin, Soitec gagne 2,53% à 2,03 euros. Le fabricant de matériaux pour semi-conducteurs a vu sa perte opérationnelle courante se creuser à 74,4 millions d’euros au premier semestre 2014-2015, tandis que son chiffre d’affaires s’est apprécié de 16,5% à 106 millions. 

Sur le Forex, la parité euro/dollar est stable (+0,06%) à 1,2541 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.