La semaine débute dans le vert

La Bourse de Paris accentue sa progression après le rebond nettement plus marqué que prévu de la confiance des investisseurs allemands, le premier en 11 mois. 

Action Renault

Les valeurs cycliques et bancaires sont les plus recherchées. A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,65% à 4 253,37 points dans un volume d’affaires de 750 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,53%, le Dax de la Bourse de Francfort 1,16% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 1,03%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones grappille 0,02%.

La Bourse de Paris accélère, les investisseurs saluant l’amélioration nettement plus marquée que prévu du moral des investisseurs et analystes allemands, la première depuis décembre dernier. L’indice établi par l’institut ZEW a en effet rebondi à 11,5 points en novembre, contre -3,6 en octobre et 0,5 anticipé par le consensus Bloomberg.

Le marché reste également soutenu par les commentaires de Mario Draghi suggérant que la BCE pourrait opter pour des achats d’obligations souveraines si nécessaire, par le nouveau record du S&P 500 hier soir, ainsi que par le net rebond de la Bourse de Tokyo ce matin.

Parmi les autres indicateurs macroéconomiques, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% en octobre au Royaume-Uni et de 1,3% sur un an après avoir touché un plus bas de 5 ans le mois précédent. Deux statistiques américaines animeront l’après-midi : les prix à la production d’octobre à 14h30 et l’indice NAHB de confiance des promoteurs-constructeurs immobiliers de novembre à 16h00.

A suivre également, avant l’ouverture de Wall Street, les résultats trimestriels de Home Depot, composante du Dow Jones et numéro un mondial de la distribution de matériel de bricolage. Cette publication sera d’autant plus suivie qu’elle intervient à un peu plus d’une semaine du Black Friday, journée la plus faste pour le secteur de la distribution aux Etats-Unis.

Les banques restent bien orientées en anticipation de politiques monétaires accommodantes de la part de la BCE comme de la Banque du Japon. BNP Paribas gagne 1,89% à 48,75 euros, Crédit Agricole 1,97% à 10,60 euros et Société Générale 1,87% à 37,09 euros.

Du côté des valeurs, Renault engrange 1,96% à 60,29 euros et Peugeot 1,12% à 9,139 euros. Les immatriculations de voitures neuves ont progressé de 6,5% dans l’Union Européenne le mois dernier, enregistrant ainsi leur quatorzième hausse d’affilée. Les ventes du groupe Renault ont augmenté de 10,5% (+5,6% pour Renault, +25,1% pour Dacia) et celles de PSA de 1,1% (+1,8% pour Peugeot et +0,4% pour Citroën).

Total prend encore 1,18% à 46,58 euros, poursuivant ainsi son rebond à la faveur du retour du baril de Brent sur le seuil des 80 dollars à une semaine de la réunion de l’Opep. Le marché spécule sur la réponse du cartel à la chute de 30% des cours depuis la fin juin, d’autant que le Venezuela a appelé à une meilleure coopération au sein de l’Organisation.

Michelin recule de 1,91% à 70,38 euros. Exane BNP Paribas a dégradé le titre de « neutre » à « sous-performance » et réduit son objectif de cours de 90 à 77 euros. Le groupe a annoncé sur son site une hausse de 3% du marché européen du pneumatique pour voitures et camionnettes neuves en octobre. Il a également fait état d’une baisse de 7% de la demande de pneus de remplacement, notamment pour l’équipement hivernal.

Airbus Group baisse de 2,36% à 46,81 euros alors que Credit Suisse a entamé le suivi du titre à « sous-performance ». L’intermédiaire a également initié la couverture de Thales à « surperformance » avec un objectif de cours de 52 euros. L’action s’adjuge 1,34% à 41,33 euros.

Sanofi s’apprécie de 1,15% à 76,68euros. Le conseil d’administration du groupe devrait tenir une réunion en début d’après-midi afin de faire le point sur la situation après le départ de Christopher Viehbacher, rapporte Reuters en citant des sources proches du dossier.

Alcatel-Lucent gagne 1,30% à 2,576 euros. Moody’s a relevé la perspective de la note du groupe de « stable » à « positive ». L’agence estime notamment que les conditions de crédit du groupe devraient s’améliorer à la suite de résultats à neuf mois meilleurs que prévu. Moody’s ajoute qu’elle pourrait relever sa note dans les 12 à 18 mois si le groupe se montre en mesure de poursuivre l’amélioration de sa marge opérationnelle et de sa génération de cash flow.

Altice plie de 4,02% à 45,98 euros. Les fonds Carlyle et Cinven ont placé 7,5 millions d’actions de la maison mère du câblo-opérateur Numericable au prix de 45 euros par action, rapportent les agences de presse.

Enfin, Technicolor avance de 4,18% à 4,49 euros. Son principal actionnaire, Vector Capital, souhaite une nouvelle revue stratégique du groupe spécialisé dans les technologies destinées au cinéma et à la télévision qui soit conduite par un tiers indépendant, a déclaré Alex Slusky, le fondateur et directeur général du fonds, aux Echos.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.