Les marchés ragaillardis par la prise de contrôle républicaine du Congrès

La Bourse de Paris a fini en hausse de 0,46% à 4 227 points dans un volume d'échanges de 4,4 milliards d'euros, rassérénée à défaut d'être vraiment enthousiaste, après des propos rassurants du président de la Banque Centrale Européenne (BCE).

La tonalité accommodante de Mario Draghi fait progresser les marchés

Prudent depuis l'ouverture, le marché s'est hissé rapidement dans le vert dès les premiers mots du patron de la BCE Mario Draghi, qui a dissipé quelques interrogations quant à l'avenir de sa politique monétaire.

Sans réellement surprendre (taux inchangés et aucune nouvelle mesure concrète), la BCE a réussi à satisfaire les attentes des investisseurs. Il n’a pas remis en cause l'objectif affirmé précédemment d'élargir le bilan de la Banque Centrale pour renouer avec une taille similaire à celle de début 2012 et a confirmé que le conseil des gouverneurs est « unanimement disposé à agir de nouveau si nécessaire ».

Le marché est rassuré à court terme mais il n'est pas sûr qu'il ait toutes les réponses qu'il attendait notamment sur une éventuelle extension des programmes de rachats d'actifs.

Wall Street a atteint des niveaux inédits en clôture pour la deuxième séance d'affilée, le Dow Jones Industrial Average a grimpé de 0,40%, à 17 554 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,38%, à 2 031 points, selon les résultats à la clôture. Le Nasdaq Composite a quant à lui avancé de 0,38% à 4 638,47 points.

Sur le terrain des valeurs, le CAC 40 a été soutenu par la hausse des valeurs dépendantes de la conjoncture à l'image de Renault (+1,67% à 60,4 euros) ou Saint-Gobain (+1,40% à 34,86 euros).

Le secteur pétrolier a été bien orienté, Technip prenant notamment la tête de l'indice avec une hausse de 4,46% à 59,91 euros.

CGG s'est envolé (+34,14% à 5,93 euros), après avoir rassuré sur ses performances opérationnelles.

Capgemini a bondi (+4% à 54,28 euros). Le groupe a confirmé ses objectifs pour l'exercice 2014 et se montre confiant pour 2015.

En revanche, Crédit Agricole a enregistré une très forte baisse (-5,79% à 10,99 euros), le marché prenant ses bénéfices après un résultat net en hausse au troisième trimestre.

Société Générale a aussi perdu 2,46% à 37,07 euros. La banque a vu son bénéfice net augmenter de 56,6% au troisième trimestre à 836 millions d'euros.

L'euro évoluait à des plus bas depuis 2012 face au billet vert jeudi, sous le seuil de 1,24 dollar, plombé par des propos du président de la Banque Centrale Européenne (BCE) sur d'éventuelles mesures de soutien supplémentaires à l'économie.

Vers 22H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2371 dollar, contre 1,2484 dollar mercredi vers 22H00 GMT, évoluant à son plus bas et sous le seuil de 1,24 dollar pour la première fois depuis le 21 août 2012.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.