L'Europe dans le vert et Wall Street dans le rouge !

La Bourse de Paris a gagné du terrain, terminant en progression de 1,28% à 4 157 points au terme d'une séance erratique, soutenue par des indicateurs européens et la bonne tenue de Wall Street.

Les marchés confirment leur rebond

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 1,20% et Londres 0,30%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 1,19%.

Le marché parisien a fait du yo-yo depuis l'ouverture, dans un premier temps tiré vers le haut par des indicateurs européens, avant de faiblir à la mi-journée, puis de se relancer, grâce à la Bourse de New York.

Depuis quelques jours, les investisseurs espèrent que la Banque Centrale Européenne (BCE) va renforcer ses mesures de soutien à l'économie, la presse évoquant notamment un programme de rachats d'obligations d'entreprise sur le marché.

A Wall Street, la Bourse de New York a terminé en nette hausse, retrouvant de l'élan à la faveur des chiffres encourageants de plusieurs grands noms du secteur industriel : le Dow Jones s'est adjugé 1,32% à 16 677 points, le Nasdaq 1,60% à 4 455 points et l'indice élargi S&P 500 a progressé de 1,23% à 1 950,82 points.

Que ce soit le fabricant d'engins de chantier Caterpillar (+4,97% à 99,27 dollars), le producteur de fournitures de bureaux et industrielles 3M (+4,39% à 145,05 dollars) ou encore le constructeur automobile GM (-1,21% à 30,93 dollars), tous ces grands groupes ont publié des résultats solides.

A Paris, le marché a été également animé par de nombreux résultats d'entreprises françaises diversement reçus.

Orange a bondi 4,63% à 11,42 euros. Si le groupe a vu la baisse de son chiffre d'affaires ralentir au troisième trimestre, il estime que la fin de la correction des prix qu'a connu le secteur des télécoms approche, une perspective qui rassure les investisseurs.

Safran a pris 4,98% à 48,85 euros, porté par la confirmation de ses perspectives 2014 après une hausse de 6,8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

En revanche, Michelin a perdu 4,91% à 67,04 euros, pénalisé par le ralentissement des marchés qui a conduit le fabricant de pneumatiques à revoir en baisse ses prévisions de croissance.

Gemalto a lâché 4,46% à 60,24 euros en dépit de la hausse de 5% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Dassault Systemes a perdu 3,95% à 46,92 euros après avoir confirmé ses objectifs de croissance pour l'exercice 2014, avec la publication d'un chiffre d'affaires en hausse au troisième trimestre.

Pernod Ricard a progressé 2,24% à 88,41 euros. Plombé par la lutte anti-corruption en Chine depuis deux ans, le groupe renoue enfin avec la croissance en Asie, dopant les ventes du premier trimestre de son exercice décalé.

Sur le Forex, l'euro était quasi stable face au dollar hier en fin d'échanges new-yorkais dans un marché digérant des statistiques économiques de bonne tenue des deux côtés de l'Atlantique, dont une légère croissance de l'activité privée en zone euro.

Vers 21H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2647 dollar, contre 1,2643 dollar mercredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.