Les bourses européennes dopées par la BCE

La Bourse de Paris est en repli limité avant les chiffres de l’emploi US. Les banques restent soutenues par les mesures annoncées hier par la BCE.

Le CAC 40 stable après les déclarations de Draghi

A la mi-séance, le Cac 40 est stable et progresse d'à peine 0,02% à 4 492,18 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,26%, le Dax de la Bourse de Francfort progresse de 0,16% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro plie de 0,11%. Le contrat future septembre sur Dow Jones baisse de 0,18%.

Dopée hier par la baisse surprise des taux de la BCE et le lancement d’un programme de rachat d’actifs, la Bourse de Paris oscille autour de l’équilibre vendredi matin. Les investisseurs optent néanmoins pour la prudence dans l’attente de la publication des chiffres officiels de l’emploi du mois dernier aux Etats-Unis.

Dans la journée, les investisseurs se tourneront vers les Etats-Unis, où seront publiés les chiffres très attendus de l'emploi et du chômage américains pour le mois d'août (14H30).

Parmi les autres indicateurs, la production industrielle en juillet en Allemagne, qui affiche une hausse de 1,9% en juillet, a constitué une bonne surprise après une série de mauvais indicateurs pour la première économie européenne.

Outre la macroéconomie, les investisseurs garderont un œil sur la géopolitique.

Des pourparlers se tiennent dans la journée à Minsk en vue d'un cessez-le-feu en Ukraine. "Tout le monde en Europe est concentré sur  les emplois américains mais aussi et surtout, sur ce qui se passe en Ukraine,"  a déclaré Peter Garnry, responsable de la stratégie actions chez Saxo Bank A / S à Hellerup, Danemark. "Il ne fait aucun doute que les sanctions et les tensions entre la Russie et l'Europe ont eu un impact, et ont fait des ravages sur les investissements et l'activité économique."

Le président ukrainien Petro Porochenko s'est dit "prudemment optimiste" quant aux pourparlers avec les rebelles prorusses à Minsk, en Biélorussie. L'annonce d'un cessez-le-feu après plus de cinq mois de combats n'est pas encore garantie.

Après que Porochenko se soit entretenu hier avec les dirigeants de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, le secrétaire général de l'alliance, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré qu'il est trop tôt pour avancer que la possible paix évoquée par le président russe Vladimir Poutine est authentique.

Aujourd'hui à Bruxelles, les représentants des 28 gouvernements de l'UE examineront de nouvelles sanctions économiques en plus de celles qui ont été imposées à la Russie en Juillet.

Du côté des valeurs, les banques restent soutenues par les mesures annoncées par la BCE, et notamment les achats d’ABS et d’obligations sécurisées. BNP Paribas gagne 0,42% à 54,53 euros, Crédit Agricole 1,62% à 11,94 et Société Générale 1,02% à 41,42.

Renault s’adjuge 2,36% à 62,50 euros alors que l’indice Stoxx Europe 600 de l’automobile signe la meilleure performance sectorielle. Peugeot prend 0,86% à 11,115 euros. Le groupe compte multiplier par deux le nombre de modèles de sa ligne haut de gamme DS en le portant à six en Europe et en Chine à « moyen terme », a déclaré Yves Bonnefont, le directeur général de la marque.

GDF Suez avance de 2,31% à 19,68 euros. Morgan Stanley a intégré le titre de l’énergéticien à sa liste de valeurs préférées (top picks).

Neopost s’octroie 7,20% à 55,55 euros. Le spécialiste des salles de courrier a fait état d’une progression de 1,2% de son chiffre d’affaires à données comparables au premier semestre. Le groupe maintient ses perspectives pour cette année, à savoir une croissance organique du chiffre d’affaires comprise entre 1% et 3% et une marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, de 22,5% à 23,5%.

Enfin, Carmat bondit de 10,81% à 89,81 euros. Un deuxième patient a reçu un cœur artificiel fabriqué par le groupe français il y a trois semaines au centre hospitalier de Nantes, rapporte Libération. Le quotidien signale cependant que le groupe n’a pas communiqué sur cette opération, qu’il n’a pas confirmé, « pour des raisons déontologiques ».

Sur le marché du Forex, après avoir fortement baissé la paire EUR/USD est en légère hausse de 0.09% à 1,2955​ dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.