Le CAC 40 en légère baisse à la mi-séance

La Bourse de Paris a terminé à l’équilibre lundi à l'issue d'une séance peu animée en raison de la fermeture de Wall Street, les investisseurs optant pour la prudence avant une réunion de la BCE.

Séance marquée par l'attentisme...

L’indice vedette parisien, qui a progressé d’un peu plus de 3% en août après deux mois de baisse, finit sur un repli symbolique de 0,03% à 4 379,73 points dans un volume d’affaires anémique de 2 milliards d’euros, parmi les plus faibles de l’année.

Même constat pour le Dax de la Bourse de Francfort (+0,01%) et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro (+0,08%).

Sur le front macroéconomique, les indicateurs PMI d’activité, publiés hier matin, font état d’un ralentissement plus fort qu’initialement prévu dans l’industrie en Allemagne au mois d’août (51,4 contre 52 en première estimation et après 52,4 en juillet).

En France, la forte contraction de l’indice d’activité manufacturière est confirmée à 46,9 contre 46,5 en estimation flash, soit toujours bien en dessous du seuil de 50 qui sépare croissance et recul, après 47,8 en juillet.

Le marché a manqué d'autant plus d'entrain que la Bourse de New York, sa boussole habituelle, est restée fermée pour le Labor Day (la Fête du Travail américaine), occasionnant une séance plutôt calme.

La séance a également été marquée par un certain attentisme à l'approche de la réunion de la Banque centrale européenne jeudi, suscitant de l’optimisme chez certains investisseurs quant à une nouvelle baisse de taux.

D’ailleurs, reflet de l’espoir de l’annonce par la BCE de nouvelles mesures de soutien, le taux d’emprunt de la France à horizon deux ans sur le marché secondaire est passé pour la première fois en territoire négatif. Profitant de la faiblesse historique des taux actuels, l’Espagne a, pour sa part, emprunté à cinquante ans via un placement privé (une première !), à 4%.

Du côté des entreprises, la plus forte hausse du CAC 40 est à mettre à l’actif d’Essilor, qui a publié jeudi ses comptes semestriels, et qui aligne une troisième séance de progression d’affilée, +1,47% à 81,91 euros.

Havas gagne 1,22% à 6,29 euros. Barclays a relevé sa recommandation sur la valeur de « pondération en ligne » à « surpondérer ». UBS maintient son opinion à « achat».

Lanterne rouge du SRD, Iliad abandonne 8,82% à 152,45 euros. La maison mère de Free a confirmé être toujours intéressée par un rachat de T-Mobile US, filiale de Deutsche Telekom, et se dit prête à relever son offre.

Renault, actionnaire majoritaire du constructeur russe AvtoVaz avec son partenaire Nissan, dévisse encore de 3,05% à 57,76 euros. L’action flanche de 7% en trois séances.

Sur le marché des devises, l’euro est tombé à un nouveau plus bas d’un an face au billet vert, à 1,3119 $.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.