Séance de respiration sur les marchés mondiaux

La Bourse de Paris a entamé la séance en repli après le récent retour du CAC 40 sur le seuil des 4 400 points, d'autant que six entreprises de l'indice phare publient leurs résultats semestriels ce jeudi.

action Essilor

Vers midi, le CAC 40 à cédé 0,57% à 4 366,89 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,34%, le Dax de la Bourse de Francfort 1,03% et l'Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,87%. 

Aujourd'hui, la prudence est renforcée par l'attente de la publication des chiffres de l'inflation en Allemagne à 14h00, à la veille de la présentation de ceux de la zone euro, déterminants pour l'évolution de la politique monétaire. Selon des sources de la Banque centrale européenne citées par Reuters, l'institut de Francfort ne devrait pas agir sans nouveau recul de l'inflation.

Les chiffres de l'inflation allemande, seront suivis de très près par les investisseurs, puisqu'une faible hausse des prix ne ferait qu'alimenter les espoirs d'une nouvelle intervention de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle se réunit jeudi prochain. 

Cet après-midi, les opérateurs prendront connaissance de la seconde estimation du PIB du 2e trimestre aux Etats-Unis et des demandes hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30. A 16h seront publiées les ventes de logements en cours.

Du côté des valeurs, Gemalto a perdu 5% à 73,75€, sa plus forte baisse depuis le 20 février. Le fabricant de logiciels a réalisé un chiffre d'affaires semestriel de 1,13 milliards d'euros. Gemalto estime qu'il a fait un bénéfice d'exploitation de 120 millions d'euros, bien en deçà des prévisions de 135 millions d'euros.

Essilor a enregistré une hausse de 5,2% à 80,20€ après avoir publié les résultats du premier semestre réalisant un résultat d'exploitation de 494 millions d'euros et avoir dit qu'il s'attend à une croissance à moyen terme. D'ici la fin de l'exercice, la société envisage une augmentation de plus de 13% du chiffre d'affaires, en excluant l'impact des fluctuations des devises.

Veolia Environnement grappille 0,04% à 13,87 euros après un bond de près de 9% en cinq séances. Le leader mondial du traitement de l'eau a vu son bénéfice net semestriel plus que doubler grâce à ses efforts en direction du secteur industriel, et confirmé ses prévisions annuelles.

Pernod Ricard s'adjuge 2,43% à 90,20 euros. Le numéro deux mondial des spiritueux a vu son chiffre d'affaires diminuer de 2% à taux de change constant au quatrième trimestre, toujours affecté par la baisse de ses ventes de cognac en Chine.

Sur le marché des changes, la devise européenne est repassée au-dessus de 1,3180 dollar après être tombée à un plus bas d'un an à 1,3152 dollar, mercredi.

​ 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.