Retour dans le vert mais sans véritable tendance

Après un début de séance mitigé, la Bourse de Paris a terminé dans le vert mercredi. Les investisseurs continuent de surveiller étroitement l'évolution de la situation dans l'est de l'Ukraine et en Irak.

Cours Axa

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,78% à 4.194,79 points, dans un volume d'affaires très faible de 2,5 milliards d'euros. Ailleurs en Europe, le Footsie britannique a pris 0,37%, le Dax allemand 1,43%, et l'indice lisboète 1.88%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a grimpé de 1,16% et le FTSEurofirst 300 de 0,45%.

A Wall Street, le Dow Jones s'inscrit en hausse de 0,16%, le S&P 500 de 0,26% et le Nasdaq Composite de 0,48%.

Les valeurs bancaires européennes profitent du regain d'intérêt des investisseurs pour les établissements des pays dits périphériques de la zone euro. Le secteur bancaire a affiché la plus forte hausse de la bourse de Paris avec une hausse de 1.45%. La Société Générale a terminé en hausse de 1.64% à 36,16 euros, BNP Paribas +1,74% à 48,73 euros et Crédit Agricole +1.29% à 156 euros. 

L'assureur Axa avance de 1% à 18,14 euros tandis qu'à Zurich Swiss Life, qui a dévoilé ce matin un bénéfice net supérieur aux estimations au premier semestre, gagne plus de 7%.

Solvay (+1,86%) s'adjuge la première place du podium des progressions sur le CAC 40, suivi de BNP Paribas (+1,74%) et Veolia Environnement (+1,71%), qui profite des résultats d'E.ON. 

Le numéro un allemand des services aux collectivités a subi une baisse de l'ordre de 20% de son bénéfice net récurrent au premier semestre, à 1,53 milliard d'euros, mais cela reste supérieur à ce qu'attendait le consensus, ce qui vaut à l'action une hausse de 4,7% en Bourse.

Contre la tendance, Bouygues est la lanterne rouge du palmarès avec une baisse de 1,41%. Jefferies a réduit son objectif de cours sur de 30 à 25 euros, tout en restant à « conserver ».

CGG explore de nouveaux plus bas de dix ans : le titre du parapétrolier recule pour la cinquième séance d'affilée (-0,42% à 6,58 euros). Au plus bas de la séance, il est tombé à 6,529 euros. Depuis le 1er janvier, l'action a perdu près de la moitié de sa valeur.

Enfin, l'or ressort en hausse de 0,28% à 1 312.50 dollars l'once, l'euro stagne de 0,01% à 1.3365 dollar et le Brent prend 1.04% à 104.02 dollars. ​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.