Le CAC s’envole après Draghi et le chômage américain

La Bourse de Paris reculait légèrement vendredi matin après son envolée de la veille, dans un marché peu actif, en raison de la fermeture de Wall Street.

Le CAC marque une pause

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,20 % à 4 481,07 points, le DAX 0,14 % à 10 015,11 points et le FTSE 100, 0,09 % à 6 859,03 points.

Les investisseurs profitaient de la fermeture de Wall Street aujourd’hui, jour de l’ « Independence Day », fête nationale américaine, pour prendre quelques bénéfices après le fort rebond du marché parisien hier.

Après la décision de la BCE de maintenir en l’état sa politique monétaire accommodante et la publication d’un taux de chômage aux Etats-Unis à 6,1 %, son plus bas niveau depuis près de six ans, le CAC 40 avait pris 1,02 % à 4 489,88 points et le DOW et le S&P, tout deux, établi un nouveau record historique.

Sur le front des indicateurs macroéconomiques, les investisseurs, sans plus de réaction, ont pris connaissance du recul plus qu’attendu des commandes industrielles en Allemagne en mai. Ces dernières se sont repliées de 1,7 % selon l’office des statistiques allemand alors que le consensus attendait une baisse de seulement 1,2 %. Dans le détail, les commandes domestiques se sont repliées de 2,5%, tandis que celles en provenance de l'étranger ont baissé de 1,2%, malgré une forte progression de 5,7% des commandes en provenance de la zone euro. Dans un communiqué, le ministère allemand de l'Economie a souligné que la croissance économique devrait se poursuivre au second trimestre à un rythme plus modéré.

Ils ont aussi pris note de la hausse de 3,9 % des immatriculations de voitures neuves en juin en Europe de l’Ouest notamment grâce aux pays du sud du vieux continent alors que les immatriculations sur le marché allemand abandonnaient 1,9 %.

Du côté des valeurs françaises, BNP Paribas reculait de 1,83 % à 50,31 euros et Société Générale de 1,82 % à 39,45 euros alors que  Crédit Agricole s’effritait de 0,05 % à 10,70 euros.

L'action Alstom prenait 1,80 % à 26,545 euros. a estimé hier que le gouvernement et Bouygues, actionnaire à 29,4% d'Alstom, agissaient « de concert » dans le dossier Alstom et s'exposaient donc au risque de dépasser à eux deux le seuil des 30% du capital, les obligeant de fait à légalement déposer un projet d'OPA

EDF progressait de 1,69 % à 23,725 euros après que le journal Le Parisien eut publié une information selon laquelle les abonnés particuliers devraient régler à l'automne une facture de rattrapage de 30 euros en moyenne.

JCDecaux gagnait 1,10 % à 28,41 % après avoir pris plus de 4 % en début de matinée après un relèvement de recommandation de « sous-pondéré » à « neutre » précédemment par la banque HSBC.

Enfin, Trigano s’envolait de 7,77 % à 19,84 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé.

L’Euro poursuivait son repli à 1,3588 dollar. Le cours de l'or rebondissait quelque peu à 1 321,38 dollars l’once. Le Brent, échéance août 2014, se repliait à 110,79 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.