Le CAC 40 affiche de nouveau sa prudence

La Bourse de Paris a légèrement reculé lundi à l’entame d’une semaine chargée en actualités économiques.

Le CAC 40 affiche de nouveau sa prudence

'indice CAC 40 a perdu 0,32 % à 4 422,84 points, dans un volume d'échanges faible de 2,95 milliards d'euros. Le DAX a pris 0,18 % à 9 833,07 points alors que le FTSE 100, abandonnait 0,20 % à 6 743,94 points.

Après avoir ouvert en hausse et légèrement rebondi en début de matinée, le CAC s’est retourné et a passé quasiment le reste de la séance en zone négative.

La prudence a encore dominé l’atmosphère sur le marché parisien dans un contexte de faible volatilité alors que les investisseurs s’attendent à une semaine chargée en indicateurs macroéconomiques et au discours des présidents de deux principales banques centrales de la planète, Janet Yellen et Mario Draghi, respectivement mercredi et jeudi.

Le chiffres publiés hier n'ont pas suscité de réactions particulières. L'inflation en zone euro, est resté stable, en juin à 0,5%, et les ventes de logements aux Etats-Unis ont connu en mai leur plus forte hausse depuis quatre ans.

De même, outre-Atlantique, Wall Street s'est affichée hésitante tout au long de la séance, les indices phares de la place new yorkaise évoluant autour de l'équilibre tout au long de la journée. Les marchés ont déjà les yeux tournés vers la fin de la semaine avec la publication des chiffres de l’emploi jeudi alors que vendredi sera férié en raison du 4 juillet, jour de la fête nationale américaine.

Le Dow Jones a reculé de 0,15% à 16 826,60 points, le S&P 500 de 0,04% à 1 960,23 points et le Nasdaq, de 0,23% à 4 408,18 points.

Parmi les valeurs françaises, BNP Paribas a clôturé en légère progression de 0,27% à 49,55 euros, alors que la banque devrait annoncer après la clôture le paiement d’une amende de 9 milliards de dollars afin d'échapper à des poursuites pénales pour violation d'embargo américain. Dans la foulée, Société Générale a reculé de 1,87% à 38,26 euros et Crédit Agricole, de 2,83% 10,30 euros.

Club Méditerranée a été suspendu dans l’après-midi alors que le titre cotait 19,51 euros en progression de 2,74%. Le financier italien Andrea Bonomi a déposé une nouvelle offre d’achat sur le groupe de 21 euros par action.

Solvay a pris 3,63% à 125,7 euros après le relèvement de sa recommandation à « surperformer » contre « neutre » par Exane.

Enfin, Spir Communication s’est envolé de 18,31 % à 16,80 euros alors que l'éditeur allemand Axel Springer va acquérir auprès du français une participation majoritaire dans le portail de petites annonces automobiles LaCentrale.fr pour 72 millions d'euros.

L’Euro a progressé à 1,3693 dollars et l’or à 1 327,36 dollars l’once. Le WTI, échéance août 2014, a légèrement reculé à 105,44 dollars le baril.

L'indice CAC 40 a perdu 0,32 % à 4 422,84 points, dans un volume d'échanges faible de 2,95 milliards d'euros. Le DAX a pris 0,18 % à 9 833,07 points alors que le FTSE 100, abandonnait 0,20 % à 6 743,94 points.

Après avoir ouvert en hausse et légèrement rebondi en début de matinée, le CAC s’est retourné et a passé quasiment le reste de la séance en zone négative.

La prudence a encore dominé l’atmosphère sur le marché parisien dans un contexte de faible volatilité alors que les investisseurs s’attendent à une semaine chargée en indicateurs macroéconomiques et au discours des présidents de deux principales banques centrales de la planète, Janet Yellen et Mario Draghi, respectivement mercredi et jeudi.

Le chiffres publiés hier n'ont pas suscité de réactions particulières. L'inflation en zone euro, est resté stable, en juin à 0,5%, et les ventes de logements aux Etats-Unis ont connu en mai leur plus forte hausse depuis quatre ans.

De même, outre-Atlantique, Wall Street s'est affichée hésitante tout au long de la séance, les indices phares de la place new yorkaise évoluant autour de l'équilibre tout au long de la journée. Les marchés ont déjà les yeux tournés vers la fin de la semaine avec la publication des chiffres de l’emploi jeudi alors que vendredi sera férié en raison du 4 juillet, jour de la fête nationale américaine.

Le Dow Jones a reculé de 0,15% à 16 826,60 points, le S&P 500 de 0,04% à 1 960,23 points et le Nasdaq, de 0,23% à 4 408,18 points.

Parmi les valeurs françaises, BNP Paribas a clôturé en légère progression de 0,27% à 49,55 euros, alors que la banque devrait annoncer après la clôture le paiement d’une amende de 9 milliards de dollars afin d'échapper à des poursuites pénales pour violation d'embargo américain. Dans la foulée, Société Générale a reculé de 1,87% à 38,26 euros et Crédit Agricole, de 2,83% 10,30 euros.

Club Méditerranée a été suspendu dans l’après-midi alors que le titre cotait 19,51 euros en progression de 2,74%. Le financier italien Andrea Bonomi a déposé une nouvelle offre d’achat sur le groupe de 21 euros par action.

Solvay a pris 3,63% à 125,7 euros après le relèvement de sa recommandation à « surperformer » contre « neutre » par Exane.

Enfin, Spir Communication s’est envolé de 18,31 % à 16,80 euros alors que l'éditeur allemand Axel Springer va acquérir auprès du français une participation majoritaire dans le portail de petites annonces automobiles LaCentrale.fr pour 72 millions d'euros.

L’Euro a progressé à 1,3693 dollars et l’or à 1 327,36 dollars l’once. Le WTI, échéance août 2014, a légèrement reculé à 105,44 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le trading des CFD. Retrouvez chaque jour toutes les news et analyses sur les indices, les actions, le Forex, les matières premières ainsi que nos points marchés.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.