Le CAC poursuit sa consolidation

La Bourse de Paris rebondissait quelque peu ce mardi matin après quatre séances de baisse, dans un marché qui poursuit sa consolidation, les investisseurs restant à l’affût de toute information en provenance d’Irak.

Le CAC rebondit légèrement

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,22 % à 4 519,75 points, le DAX 0,49 % à 9 932,45 points et le Footsie, 0,15 % à 6 764,60 points.

Les investisseurs parisiens faisaient preuve de hardiesse ce matin après les initiatives de l’administration Obama qui a très clairement indiqué son intention d’intervenir en cas de nécessité et joignant le geste à la parole, en envoyant dans le golfe plusieurs navires de guerre dont un porte avion, parés à toute éventualité.

Sur le terrain, ce matin, l’offensive des jihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant  qui avait fait craindre le pire la semaine dernière semblait contenue. Si ces derniers ont bien pris la localité de Tal Afar au nord de l’Irak, ils ont été aussi repoussés de la ville de Baqouba, située à 60 km au nord-est de la capitale, éloignant pour le moment le spectre de la prise de Bagdad et de l’ouverture du chemin vers le sud du pays et ses champs pétrolifères qui concentrent l'essentiel de la production pétrolière du pays.

En dehors de la géopolitique, l’indicateur ZEW publié ce matin passait relativement inaperçu. Le sentiment des investisseurs en Allemagne s'est dégradé en juin, pour le sixième mois consécutif, retombant à son plus bas niveau en un an et demi environ. Si sa composante actuelle a progressé plus que prévu à 67,7 contre un consensus à 62,6, sa composante conjoncturelle qui mesure le sentiment des investisseurs à 6 mois s’est nettement dégradée à 29,8 contre 33,1 en mai, faisant craindre, un possible ralentissement à venir de la première économie de la zone euro.

Outre-Atlantique, les investisseurs seront attentifs aux chiffres du secteur immobilier (constructions neuves, mises en chantier, permis de construire) et à ceux des prix à la consommation ainsi qu’au début de la réunion de politique monétaire de la FED afin de tenter d’en savoir plus sur le calendrier à venir de sa politique monétaire.

Parmi les valeurs françaises, Renault et PSA Peugeot Citroën grignotaient quelques pourcents après la progression pour le neuvième mois consécutif des immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne. Renault grappillait 0,34 % à 68,11 euros et PSA Peugeot Citroën, 0,59 % à 10,05 euros.

Air France reprenait quelques couleurs après avoir perdu pas de 15 % lors des 4 dernières séances suite à l’alerte de résultats de Lufthansa et à la subite remontée des cours du pétrole après l’offensive jihadistes en Irak. A mi-journée, le titre progressait de 1,96 % à 10,40 euros.

Alstom reculait de 1,26 % à 28,96 euros alors que les patrons de Siemens et de MHI devaient présenter dans la matinée leur projet au président de la République, François Hollande.

Eramet bondissait de 3,06 % à 95,11 euros après un relèvement de recommandation par Société Générale de « conserver » à « achat » avec un objectif de cours à 115 euros.

Enfin, Plastivaloire s'envolait de 20,34 % à 28,22 euros. La société a renoué avec les bénéfices au premier semestre et a revu à la hausse ses objectifs pour son exercice décalé 2013/2014.

L’euro reculait légèrement à 1,3568 dollar. L’or reculait à 1 264,40 dollars l’once et le Brent, août 2014, 112,66 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.