Le CAC retrouve son niveau de septembre 2008

La Bourse de Paris évoluait en léger recul mardi matin au lendemain d’une séance qui a vu le marché atteindre un nouveau plus haut depuis septembre 2008 alors que les bourses anglo-saxonnes étaient fermées.

A mi-séance, l'indice CAC 40 abandonnait 0,06 % à 4 524,31 points alors que le DAX prenait 0,32 % à 9 924,85 points et le FTSE 100, 0,50 % 6 850,04 points.

Finalement, les craintes suscitées par l’arrivée de nombreux députés eurosceptiques au parlement européen auront fait long feu. Les investisseurs français ont salué hier le maintien de la gouvernance européenne en hissant l’indice phare de la bourse de Paris à un nouveau sommet depuis septembre 2008 alors que les partis traditionnels conservaient la majorité au sein du parlement de Strasbourg.

Dans la foulée, les propos accommodants du président de la BCE en matinée lors d'un forum sur la politique monétaire à Sintra au Portugal ont permis à l’indice phare de la place parisienne d’accrocher les 4 515 points et de se maintenir au dessus de ce niveau jugé critique par les analystes techniques, validant au passage, une configuration haussière qui pourrait voir la bourse de Paris aller vers les 4 680 points à court terme.

Toutefois, les investisseurs adoptaient une note de prudence ce matin en attendant la réouverture de Wall Street cet après-midi, avec notamment, la publication d’un certain nombre d’indicateurs dont les commandes de biens durables en avril, les prix des logements (S&P/Case-Shiller) en mars et la confiance des consommateurs (Conference Board) en mai.

Reste que, c’est la banque centrale européenne et sa réunion du 5 juin qui font l’objet de toutes les attentions. Avant la mise en place attendue d’un « quantitative easing » à l’européenne lors de sa réunion du début juin, les investisseurs suivront cet après-midi le discours que doit tenir le président de la BCE à l’issu du forum sur la politique monétaire organisé à Sintra au Portugal.

Parmi les valeurs françaises, le début de séance a été animé par l’annonce du lancement officiel de l’introduction en bourse des activités européennes d’ InterContinentalExchange (ICE), regroupées au sein de la société Euronext qui gère aussi la Bourse de Paris.

Accor prenait 1,53% à 38,095 euros après l'annonce du rachat des murs de 97 hôtels en Europe pour 900 millions d'euros.

Alstom reculait de 0,37 % à 28,645 euros alors que selon certaines rumeurs, Siemens serait sur le point de faire une offre ferme consistant d’une part, en la cession par le géant allemand de l'ensemble de ses activités ferroviaires et d’autre part, l’acquisition de la plupart des activités Energie d'Alstom, à l'exception notamment des turbines pour centrales nucléaires et des éoliennes.

Bigben Interactive se repliait de 4,68 % à 7,34 euros après l’annonce de la chute de son bénéfice net de 82 % pour son exercice annuel 2013/2014 clos fin mars dernier

Maurel et Prom prenait 2,75 % à 12,70 euros. Son directeur financier, Michel Hochard, avait été promu au poste de directeur général pour remplacer dans ces fonctions le PDG, Jean-François Hénin, atteint par la limite d'âge fixée à 70 ans.

Pierre et Vacances prenait 2,07 % à 33,08 euros après que le groupe de tourisme et d'immobilier eut annoncé avoir réduit sa perte de 18 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé.

Ubisoft s’adjugeait 1,77 % à 14,68 euros soutenu l'arrivée prévue cette semaine de sa nouvelle production Watch Dogs.

L’Euro progressait légèrement à 1,3650 dollar. L’or reculait à 1 283,72 dollars l’once alors que le Brent, échéance juillet 2014, restait quasi stable à 109,94 dollars le baril.

 

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.