Le CAC rebondit grâce à la BCE

Le marché parisien a fortement rebondi mardi, reléguant au second plan la crise ukrainienne et les difficultés de l’économie chinoise après les propos de certains membres de la Banque centrale européenne.

Le CAC 40 s’est adjugé 1,59 % à 4 344,12 points, dans un volume d'échanges de 3,2 milliards d'euros, le DAX 1,63 % à 9 338,40 points et le FTSE 100, 1,30 % à 6 604,89 points.

Les investisseurs parisiens se sont enhardis mardi en faisant nettement repartir le marché de l’avant malgré un environnement instable. D’un côté, les éventuelles sanctions économiques à l’encontre de la Russie tardent à venir. De l’autre, l’objectif d’une croissance de l’économie chinoise de 7,5 % s’éloigne alors que la banque centrale de l’empire du milieu tente d’enrayer la flambée des crédits pesant de fait, sur la demande intérieure et les investissements des entreprises de la deuxième économie de la planète.

En attendant, les intervenants européens ont profité des propos de deux membres de la FED pour pousser plus avant les indices européens. Le président de la Banque centrale slovaque et membre du Conseil des gouverneurs de la BCE Josef Makuch, notant que les risques de déflation en zone euro s’étaient accrus, a affirmé que la BCE était prête à leurs faire face avec des mesures non conventionnelles et Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, a indiqué que la banque centrale pourrait mettre en place le cas échéant un programme d’assouplissement sous la forme de rachats d’actifs.

Dans ce contexte, les chiffres publiés en zone euro ont été largement ignorés par les investisseurs hier. Le moral des entrepreneurs allemands a baissé en mars, après quatre mois de hausse selon les données de l'institut Ifo. Les milieux d’affaires outre-Rhin s’inquiétant des répercussions sur l’économie allemande qu’auraient des sanctions économiques contre la Russie. En France, le climat des affaires est resté stable en mars dans l'industrie manufacturière française mais le secteur montre des premiers signes de redressement.

Outre-Atlantique, la Bourse de New York a clôturé dans le vert mardi, rebondissant après deux séances de baisse dans un marché tentant de soupeser les événements concernant la crise ukrainienne et la publication d’indicateurs mitigés.

Sur le front de l’immobilier, les ventes de maisons neuves se sont repliées plus que prévu en février alors que le moral des ménages a de son côté rebondi au-delà du consensus en mars selon l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board.

Du côté des valeurs françaises, Bouygues a progressé de 0,81% à 29,27 euros. Selon certains médias, le groupe aurait inclus dans sa nouvelle offre un « break up fee » évalué entre 500 millions et un milliard d’euros afin d’éventuellement dédommager Vivendi si, le rachat de SFR devait être retoqué par les autorités de la concurrence.

BNP Paribas s’est adjugé 1,66 % à 58,87 euros après l'annonce de l’objectif d'une croissance de 6% par an pour les revenus de sa banque de financement et d'investissement, dans le cadre de son plan stratégique 2013/2016. Dans la foulée, Crédit Agricole a pris 1,25 % à 11,37 euros et Société Générale, 0,74 % à 43,74 euros.

Vinci a bondi de 2,06% à 53,50 euros après l’accord signé avec EDF pour l’installation de  150 bornes par an dans les parkings de Vinci Park.

Accor a reculé de 1,09% à 37,09 euros malgré le relèvement de sa recommandation à « surpondérer » contre « neutre » par JPMorgan Cazenove.

Enfin, Nexans a abandonné  0,98% à 36,03 euros malgré un nouveau contrat de 5 ans avec Airbus pour la fourniture de câbles, qui doit lui rapporter environ 200 millions d'euros.

L’Euro s’est légèrement replié à 1,3826 dollar au terme d’une journée volatile suite aux propos de certains membres de la BCE. L’or est resté quasi stable à 1 311,15 dollars l’once et le WTI, échéance mai 2014, a reculé à 99,19 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.