Le CAC progresse avec le secteur bancaire

La Bourse de Paris est reparti à la hausse mardi, dans une séance favorisée par la progression des valeurs du secteur bancaire et de plutôt bonnes nouvelles sur le front macroéconomique.

L'indice CAC 40 a pris 0,83 % à 4 262,68 points, dans un volume d'échanges faible de 2,8 milliards d'euros, le DAX 0,83 % à 9 506,20 points et le Footsie, 0,37 % à 6 755,45 points.

Après une petite hésitation durant la première heure de cotations, la bourse de Paris s’est inscrit dans une tendance positive qui s’est accélérée en deuxième partie d’après-midi suite à la bonne tenue de Wall Street.

Les investisseurs ont accueilli favorablement les bonnes nouvelles en provenance d’outre-Rhin. Le chômage a reculé en Allemagne au mois de décembre après quatre mois de hausse et les ventes au détail sont reparties à la hausse en novembre après deux mois de baisse consécutives, selon les chiffres publiés mardi, qui se sont révélés supérieurs au consensus.

Le secteur bancaire est aussi venu en soutien à la tendance en s’adjugeant 3,37 % après que plusieurs courtiers eurent publié des notes favorables aux banques européennes et que l’Irlande eut annoncé le succès de sa première émission obligataire depuis sa sortie du plan d'aide international en décembre. Le pays a levé 3,75 milliards d'euros grâce à une émission obligataire à 10 ans, qui a reçu une forte demande de quelque 14 milliards d'euros.

Outre-Atlantique, la Bourse de New York a profité du bon chiffre du commerce extérieur américain pour repartir à la hausse. Le déficit commercial américain a une nouvelle fois baissé en novembre pour atteindre une réduction de 26,1 % sur un an, les exportations ayant atteint un record.

Le Dow Jones a pris 0,64% à 16 530,94 points, le S&P 500 0,61% à 1 837,88 points et le Nasdaq, 0,96% à 4 153,18 points.

Parmi les valeurs françaises, BNP Paribas a progressé de 2,87% à 57,37 euros, Crédit Agricole de 6,08% à 9,87 euros et Société Générale, de 4,03% à 43,39 euros.

Le secteur automobile a été aussi très entouré. PSA Peugeot Citroën a bondi de 4,17% à 10,00 euros et Renault, de 4,84% à 60,68 euros. Le groupe de Boulogne-Billancourt a annoncé une progression des ventes de 17,2 % en Chine en 2013 à travers sa filiale Nissan.

Bourbon a pris 2,34% à 20,55 euros, soutenu par l'accélération de son désendettement en 2013 suite à la vente d'une trentaine de ses navires.

Technicolor a gagné 1,14% à 3,82 euros. La société a annoncé que sa plateforme logicielle Qeo sera intégré à bord de la Citroën Picasso, afin de développer les services liés à la voiture connectée.

Eutelsat a progressé de 2,33% à 23,22 euros et SES 2,20% à 24,16 euros. Les deux opérateurs satellitaires européens ont annoncé la vente de leur société commune chargée du développement de services mobiles par satellite, Solaris Mobile, à l'opérateur américain EchoStar.

Eurazéo a perdu 3,31 % à 55,80 euros après une baisse de recommandation de Kepler Cheuvreux de « achat » à « conserver ».

Solvay a abandonné 3,33 % à 108,70 euros après que JPMorgan eut réitéré son conseil à « sous-pondérer » et abaissé son objectif de cours de 84 à 80 euros.

Stmicroelectronics s’est replié de 1,49 % à 5,67 euros. Barclays a dégradé la recommandation sur le titre à « sous-pondérer » et réduit l'objectif de cours à 5 euros contre 5,50 euros.

Enfin, Erytech s’est envolé de 8,42% à 11,20 euros après l’annonce du lancement d'une nouvelle phase d'étude pour son médicament phare Graspa.

L’Euro a légèrement fléchi à 1,3616 Dollar. L’or a reculé à 1 232,03 dollars l’once et le WTI, échéance février 2013, a repris quelques cents à 93,93 dollars le baril.

 

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.