Les temps sont dures pour Glencore

Tradez Glencore
Les temps sont dures pour Glencore

Les actionnaires de Glencore devaient avoir des attentes différentes sur l'avenir lorsque la fusion de Glencore et Xstrata fut annoncée en 2013. En mettant en commun les compétences de négoces (Glencore) et minières (Xstrata), la société nouvellement créée prévoyait de "capter de la valeur à tous les niveaux de la chaîne d'approvisionnement ". Avec une capitalisation boursière de $65 milliards, l'entreprise décida de tirer parti de sa capacité de financement afin de profiter de la hausse sur les matières premières. Toutefois, cela semble aujourd’hui causer sa perte.

La société souffre du niveau élevé de sa dette qui se monte à environ $29,5 milliards. Bien que l'agence de notation S&P a récemment confirmé la note de BBB, elle a changé la perspective de notation à "négative". Les raisons invoquées étaient une plus forte volatilité et le risque baissier du prix des matières premières. Si les obligations de Glencore venaient à perdre le statut d’«investissement», cela aura une incidence négative sur les coûts de financement à court terme. Le taux à 1 an a déjà augmenté dans les derniers jours de 1,5% en août à plus de 5% aujourd’hui. Pareil pour le marché des CDS (swaps de défaillance) où la prime pour une maturité d'un an est passée de 75 points de base à 1092pb. Afin d'éviter un déclassement, Glencore a annoncé trois mesures: l'annulation des versements de dividendes futurs jusqu'à nouvel ordre (les dividendes en 2014 représentaient environ $2,4 milliards); une augmentation de capital d’un montant de $2,5 milliards; et la cession partielle de sa division agricole. L'objectif est de réduire le fardeau de la dette à environ $20 milliards d'ici la fin de l'année 2016. Que ces mesures suffiront paraît néanmoins contestable. Avec un ratio dette/fonds propres à 104%, Glencore est loin derrière ses principaux concurrents BHP Billiton (44%) et Rio Tinto (50%). De plus le ralentissement de la croissance économique en Asie et notamment en Chine pèse particulièrement lourd sur Glencore qui génère 40% de son chiffre d'affaires en Asie.

Le grand nombre de ventes à découvert sur le titre de Glencore est préoccupant et d’autres chiffres négatifs en Asie auront un effet néfaste sur le prix de l'action. Bien que la réaction du marché semble exagérée à court terme, la volatilité du titre restera élevée. Pour les « risk lovers », la forte chute pourrait représenter un point d’achat intéressant.

Les actionnaires devaient avoir des attentes différentes sur l'avenir – Hier, l’action a touché un plus bas de 66.67 GBp, 87% en dessous du prix d'émission de 530 GBp.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.