Vente à découvert

Avantages et limites

Pourquoi vendre à découvert ?

Les cours peuvent peuvent évoluer aussi bien à la hausse qu'à la baisse. La vente à découvert vous permet d’investir sur un marché quel que soit le sens de variation de ses cours. En voici quelques avantages :

Tirer profit d’un marché baissier

Avec la vente à découvert, vous pouvez investir sur la tendance baissière d’un marché. Vous pouvez ainsi ajouter de la valeur à votre portefeuille, même lorsqu’un marché est baissier. Sans la vente à découvert, il peut être très difficile de tirer profit d’un marché baissier.

Des événements économiques ou des problèmes financiers rendus publics peuvent parfois entraîner une baisse de valeur des actions d’une société. Les vendeurs à découvert restent attentifs à ces fluctuations du marché dans le but de profiter d'une baisse des cours pour réaliser un gain.

Couvrir un autre investissement ou portefeuille

Si vous détenez un certain nombre de positions longues, vous pouvez choisir de vous couvrir avec des positions courtes. Cette pratique est appelée le hedging.

Par exemple, si vous possédez un panier d’actions cotées au CAC 40, vous pourriez utiliser un contrat dérivé pour tenir une position courte sur l’indice CAC, en cas de mouvements défavorables à votre portefeuille d’actions.

L’avantage du hedging est qu’il vous permet de minimiser le risque auquel est exposé votre portefeuille, un peu comme lorsque vous souscrivez à une assurance sur votre domicile ou votre voiture. Le hedging est différent de la spéculation dans la mesure où l’idée est de réduire les risques plutôt que d’en prendre davantage.

Exemple de hedging

Supposons que vous possédiez un portefeuille de titres de valeurs vedettes cotées au CAC 40 pour un montant de 30 000€. Vous pensez que le cours de ces actions va augmenter et avez donc pris position à la hausse.

Vous décidez de vous couvrir contre le risque que le cours n’augmente pas en vendant à découvert le future sur CAC 40. Le future sur CAC 40 se négocie à 3 000.

Vous vendez à découvert un contrat sur le CAC 40 pour lequel tout mouvement de l’indice d’un point représente 10€. En vendant à découvert le CAC 40 à 3 000, vous détenez donc une position courte de 30 000€, ce qui représente la valeur de votre portefeuille.

Quelques jours plus tard, de mauvaises nouvelles liées au secteur financier entraînent une chute brutale des cours. Le CAC 40 chute de 10%. Toutes les valeurs vedettes les plus importantes perdent de la valeur. Examinons la valeur de vos positions :

La chute de 10% du marché a entraîné une perte de valeur de 3 000€ de votre portefeuille. Néanmoins, votre position vendeuse sur le CAC 40 vous a permis de gagner 300 points (ce qui, dans cet exemple, représente 3 000€).

Si vous n'aviez pas couvert votre position, vous auriez perdu 3 000€ sur votre position longue. Ici, couvrir votre portefeuille vous aurait permis de compenser ces pertes.

Veuillez noter que, dans la réalité, il est peu probable que la valeur de votre portefeuille fluctue dans la même proportion que l’indice CAC 40.

Limites de la vente à découvert

La vente à découvert a ses limites et il est important de bien les comprendre avant d’envisager de l’intégrer à votre stratégie d’investissement.

 

Risque illimité

En théorie, il n’y a aucune limite au montant de vos pertes éventuelles. Si vous détenez une position longue, votre perte potentielle maximale correspond à la valeur totale de votre actif dans le cas où celui-ci chuterait pour atteindre une valeur nulle. Cependant, lorsque vous vendez un titre à découvert, le cours peut théoriquement augmenter à l’infini.

En attachant un ordre Stop à votre position, vous pouvez définir une limite à votre perte potentielle.

Opérations sur titres

Dans le cadres d'opérations sur titre, vous ne bénéficiez pas des versements de dividendes liés à l’action étant donné que vous investissez en réalité contre l’action, et ce sans la détenir. De fait, le prêteur demeure porteur du titre et vous devrez lui verser tout dividende déclaré pendant la durée d’emprunt du titre. D’autres opérations sur titres, telles que les fractionnements d’actions ou les dividendes en actions par exemple peuvent également avoir un impact financier pour vous lors de la vente à découvert.

Restrictions

Lorsque vous négociez des actions ou des futures, il n’est pas toujours possible de vendre à découvert, car les régulateurs peuvent les déclarer comme non empruntables pour motifs économiques.

Par exemple, si de nombreux investisseurs vendaient à découvert des actions d’un même secteur, tels que le secteur bancaire, la confiance publique en serait affectée. En effet, cela suggèrerait que les investisseurs pensent que le cours de l’action est susceptible de chuter. Les actionnaires seraient alors tentés de vendre leurs titres, entraînant une baisse du cours de l’actif.

Il est également possible que des titres ne soient pas empruntables si aucun porteur actuel ne souhaite en prêter.