Le franc suisse: dans les griffes des banquiers centraux

Tradez EUR-CHF
Le franc suisse: dans les griffes des banquiers centraux

Avec leur clairvoyance et leur fiabilité, les banques centrales devraient agir en tant qu’influence apaisante en ces temps troublés. Ces jours-ci, cependant, cela semble s’être inversé car les banquiers centraux ont dominé une fois de plus les marchés. Suite à l’échec de Janet Yellen, Présidente du conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine (FED), de satisfaire les attentes du marché sur la hausse des taux d’intérêts, la semaine dernière, c’est Mario Mario Draghi, Président de la Banque centrale européenne (BCE), qui a fait bouger les marchés cette semaine. Après la sortie dans le marché de la première spéculation que la BCE pourrait prolonger son programme d’assouplissement quantitatif (QE), initialement annoncé en mars, Draghi a déclaré aujourd'hui qu'il était trop tôt pour être en mesure de prendre une décision à ce sujet. Suite à cela, l'euro a retracé rapidement contre la plupart des devises, après avoir souffert au cours des derniers jours.

La banque nationale suisse (BNS) et son Président Thomas Jordan semblent être pris entre le marteau et l'enclume. Après avoir abandonné le taux plancher EURCHF en janvier, celui-ci s’est stabilisé dessus de la parité seulement grâce à des interventions cachées de la BNS.

Si la Fed remet encore à plus tard la première hausse des taux, en raison d'un ralentissement économique mondial, et si la BCE voit la nécessité de poursuivre le développement du QE, la pression sur le franc va augmenter à nouveau et les niveaux de EUR/CHF vont se situer juste au-dessus de la parité. Cependant, les effets de la relative force du franc suisse se répercutent déjà sur l'économie réelle de la Suisse et devraient être encore aggravées dans un tel scénario. En outre, la Chine, un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse, est un facteur important qui doit être pris en compte. Dans le moyen terme, la Suisse ne sera pas en mesure de découpler des tendances mondiales et devrait perdre en attrait en tant que valeur refuge. Nous nous attendons par conséquent à ce que l'EURCHF revienne à des niveaux supérieurs à 1,20.

Reste à voir comment les banquiers centraux nous surprendront la prochaine fois.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.